jeudi 15 décembre 2016

Celebrating 20,000 views


Ce blog dort, c'est une évidence. Mais il est loin d'être mort, ho. La preuve avec cette récente vingt millième visite (certainement celle d'un drone Google) alors qu'aucun vinyl deep n'a été rippé depuis plus d'un an. Vos serviteurs n'ont évidemment pas cessé d'être eux-mêmes deep (voire ultra-deep), ni de pratiquer le deep, ce dernier s'incarnant désormais en termes de yourte, de production vinyl indépendante, de dépendance sentimentale, de parentalité, de salariat, de techno grammée, de danse libre et même de PEL... Cela dit, ne nous nous voilons pas les fesses : malgré d'occasionnelles salves excavatrices sinon dépensières, le deep diggin' est effectivement en stand-by. Y reviendrons-nous ? Las, nous ne promettons rien, mais "on peut dire qu'il continuera de se passer des trucs" histoire de faire style "2017 m'emballe" (-ec, sic) même si "de toute façon ça sert à rien" (veuillez retenir cette dernière citation, très utile pour clore un argumentaire poussif). Alors en attendant de relire la prochaine deep chronique, allez donc chez nos amis de Visions Records et Plexus Records : ils ont de l'actu, eux.

1 commentaire:

Marian Grace a dit…

Toujours ce méfier de l'eau qui dort...
D'ailleurs notre ami pierrot parlait a très bon escient du slow business... L'historiale après tout concerne tout autant la moujik (san antonio) que la littérature et la peinture... Belles endormies elles aussi... Languissantes d'un baiser charmant? Et pourquoi pas. Allez! Gardons la barre et bon espoir. On nous signale ici et là un reup. Contrefeux dérisoire et pertinent de l'air du temps. Pour ma part c'est l'affreux google qui m'enmème après une recherche sur Ben et sa tumba ??? ... Et je découvre bien autre chose... qui s'en sont allées... Le reflet d'une malle ô sonore ... Dis donc deep... tu travaillerais pas dans la mise de bouteilles à la mer?